The two kids of Dorina posing on the stairs of Gare Saint-Charles, Marseille, at a few steps from the building door where they lived for years outside in the street. Les deux enfants de Dorina posant sur les escaliers de la gare Saint-Charles à Marseille, à deux pas de la porte cochère où toute la famille a vécu plusieurs années dans la rue. Dorina, her husband  and the kids posing on the building door where they lived for years outside.La famille de Dorina et son mari posant sous la porte cochère où toute la famille a vécu plusieurs années. Dorina's family with Jane Bouvier in front of the school mural where the kids now go everyday, nearby the building door where they used to live for years. Now living in farther part of the city, the parents still wanted to let the kids in the same school to pursue the integration and also to keep the bond with the director and team of the school who took great care of the children. La famille de Dorina  avec Jane Bouvier devant la fresque du mur de l'école où sont scolarisés les enfants à deux pas de la porte cochère où ils ont vécu pendant des années. Aujourd'hui relogés très loin de l'école, les parents ont souhaité que leurs enfants  y restent pour y poursuivre leur intégration et par attachement pour l'équipe et a directrice qui a pris soin d'eux. Dorina's family in front of the school mural where the kids go everyday, nearby the building door where they used to live for years. Now living in farther part of the city, the parents still wanted to let the kids in the same school to pursue the integration and also to keep the bond with the director and team of the school who took great care of the children. La famille de Dorina devant la fresque du mur de l'école où sont scolarisés les enfants à deux pas de la porte cochère où ils ont vécu pendant des années. Aujourd'hui relogés très loin de l'école, les parents ont souhaité que leurs enfants  y restent pour y poursuivre leur intégration et par attachement pour l'équipe et a directrice qui a pris soin d'eux. Jane Bouvier taking a photo of Dorina's kids in front of the school where the kids go everyday, nearby the building door where they used to live for years. Now living in farther part of the ciyt, the parents still wanted to let the kids in the same school to pursue the integration and also to keep the bond with the director and team of the school who took great care of the children. Jane Bouvier photographiant les enfants de Dorina devant l'école où sont scolarisés les enfants à deux pas de la porte cochère où ils ont vécu pendant des années. Aujourd'hui relogés très loin de l'école, les parents ont souhaité que leurs enfants  y restent pour y poursuivre leur intégration et par attachement pour l'équipe et a directrice qui a pris soin d'eux. Jane Bouvier and Dorina talking in front of the school where the kids go everyday, nearby the building door where they used to live for years. Now living in farther part of the ciyt, the parents still wanted to let the kids in the same school to pursue the integration and also to keep the bond with the director and team of the school who took great care of the children. Jane Bouvier et Dorina parlant devant l'école où sont scolarisés les enfants à deux pas de la porte cochère où ils ont vécu pendant des années. Aujourd'hui relogés très loin de l'école, les parents ont souhaité que leurs enfants  y restent pour y poursuivre leur intégration et par attachement pour l'équipe et a directrice qui a pris soin d'eux. Jane Bouvier showing a photo to Dorina's daughter in front of the school where the kids go everyday, nearby the building door where they used to live for years. Now living in farther part of the ciyt, the parents still wanted to let the kids in the same school to pursue the integration and also to keep the bond with the director and team of the school who took great care of the children. Jane Bouvier montrant une photo à la fille de Dorina devant l'école où sont scolarisés les enfants à deux pas de la porte cochère où ils ont vécu pendant des années. Aujourd'hui relogés très loin de l'école, les parents ont souhaité que leurs enfants  y restent pour y poursuivre leur intégration et par attachement pour l'équipe et a directrice qui a pris soin d'eux. Jane Bouvier driving to a squat in Marseille. Her car is also her office and she talks, she makes lots of phone calls and looks everywhere in the street to see the Rom Families. Jane Bouvier au volant de sa voiture en route vers un Squat à Marseille. Sa voiture est son bureau où elle parle de son travail, téléphone et regarde dans les rues pour voir les familles de Roms. Jane Bouvier driving to a squat in Marseille. Her car is also her office and she talks, she makes lots of phone calls and looks everywhere in the street to see the Rom Families. Jane Bouvier au volant de sa voiture en route vers un Squat à Marseille. Sa voiture est son bureau où elle parle de son travail, téléphone et regarde dans les rues pour voir les familles de Roms. The Squat is a bit hidden behind a big fence and an alley of trees. Le squat est un peu à l'abri des regards derrière une grande barrière et une allée d'arbres. Father and son posing in a Squat in Marseille, former french army quarter. Père et fils posant dans leur pièce dans un squat à Marseille, ancienne carserne de L'armée française. Jane Bouvier, founder of the association L'école au Présent, working for one of the Rom Families in their private space of the Squat in Marseille. Jane Bouvier, fondatrie de l'école au Présent, réglant un problème pour l'une des familles Roms dans leur espace privé dans le squat  à Marseille. Little boy inside the family space in Marseille, former french army quarter.  Petit garçon dans le lieu de vie de sa famille, dans un squat à Marseille, ancienne carserne de L'armée française. Little boy with his mother and brother inside the family space,  in a squat in Marseille, former french army quarter. Petit garçon avec sa maman et son frère dans le lieu de vie de sa famille, dans un squat Marseille, ancienne carserne de L'armée française. Daily life in a squat in Marseille, former french army quarter. Scène de la vie quotidienne dans un squat à  Marseille, ancienne carserne de L'armée française. Man posing in front of his van in a squat in Marseille, former french army quarter.Homme posant devant son fourgon dans un  squat à Marseille, ancienne carserne de L'armée française. Jane Bouvier, founder of the association l'Ecole au présent taking an idendity picture of a man to help him out in his administrative tasks, outside  in a squat in Marseille, former french army quarter. Jane Bouvier, fondatrice de l'école au présent prenant la photo d'identité d'un homme pour l'aider dans ses démarches admnistratives, dans un squat à Marseille, ancienne carserne de l'armée française. Cabbages, outside the building of the squat in Marseille, former french army quarter. Provisions de choux, Squat à Marseille, ancienne carserne de L'armée française. Jane Bouvier, founder of the association l'Ecole au présent , solving problems on the phone, and members of a Rom family outside  in a Squat in Marseille, former french army quarter. Jane Bouvier, fondatrice de l'école au présent, résolvant un problème par téléphone,  et des membres d'une famille  Rom dehors dans un squat de Marseille, ancienne carserne de L'armée française. The twins back from school with their mum in a squat of Marseille, former french army quarter. Les jumeaux de retour de l'école avec leur maman dans un squat de Marseille, ancienne carserne de L'armée française. The young Denyssa, member of a Rom family, showing up outside, in a squat in Marseille, former french army quarter. La jeune Rom Denyssa rejoignant sa famile à l'extérieur, dans un squat à Marseille, ancienne carserne de L'armée française. The Rom Lovers outside  in a Squat in Marseille, former french army quarter.  Les amoureux Roms dans un squat de Marseille, ancienne carserne de L'armée française. The Rom Lovers outside  in a Squat in Marseille, former french army quarter.  Les amoureux Roms dans un squat de Marseille, ancienne carserne de L'armée française. Rom kisd in front of their private space inside a squat of Marseille, former french army quarter. The Rom family settled the handmade provisory home in a previous training room.  Enfants Roms devant leur habitation dans un squat à Marseille, ancienne carserne de L'armée française.  La famille a installé sa maison de fortune dans une ancienne salle de gym. Daily life inside a squat of Marseille, former french army quarter. Here the woman is the sister of the three older kids and the mother of the little girl she is holding. The Rom family settled the handmade provisory home in a previous training room.  Scène de la vie quotidienne dans un squat à Marseille, ancienne carserne de L'armée française. Ici, la femme adulte est la grande soeur des trois enfants les plus âgés et la maman de la petite fille qu'elle tient. La famille a installé sa maison de fortune dans une ancienne salle de gym. Daily life inside a squat of Marseille, former french army quarter. Here the kids are posing with Jane Bouvier. Scène de la vie quotidienne dans un squat de Marseille, ancienne carserne de L'armée française. Ici, les enfants posent avec Jane Bouvier. Daily life at another Rom family inside a squat of Marseille, former french army quarter. Dinner in preparation. Scène de la vie quotidienne chez une autre famille de Roms dans un squat de Marseille, ancienne carserne de L'armée française. Le dîner est en préparation. Grand-mother, mother and son proudly posing in their room inside a squat in Marseille, former french army quarter.  La grand-mère, la mère et le fils posant fièrement dans leur pièce dans un squat de Marseille, ancienne carserne de L'armée française. Grand-father, mother and son proudly posing in their room inside a squat in Marseille, former french army quarter.  Le grand-père, la mère et le fils posant dans leur pièce dans un squat de Marseille, ancienne carserne de L'armée française. The older son, back from school posing near Jane Bouvier, in their room inside a squat of Marseille, former french army quarter. Le fils aîné, de retour de l'école posant près de Jane Bouvier dans leur pièce dans un squat de Marseille, ancienne carserne de L'armée française. The older son, back from school posing in their room inside a squat of Marseille, former french army quarter. Le fils aîné, de retour de l'école posant dans leur pièce dans un squat de Marseille, ancienne carserne de L'armée française. Jane Bouviertaking a picture of the family outside a Squat of Marseille, former french army quarter.  Jane Bouvier photographiant la famille en repartant d'un squat de Marseille, ancienne carserne de L'armée française. Jane Bouvier leaving the family outside a squat of Marseille, former french army quarter.  Jane Bouvier, après avoir salué la famille dehors, quitte un squat de Marseille, ancienne carserne de L'armée française. 
 — 
index

Jane Bouvier et les familles Roms de Marseille

infos 

The two kids of Dorina posing on the stairs of Gare Saint-Charles, Marseille, at a few steps from the building door where they lived for years outside in the street. Les deux enfants de Dorina posant sur les escaliers de la gare Saint-Charles à Marseille, à deux pas de la porte cochère où toute la famille a vécu plusieurs années dans la rue. Dorina, her husband  and the kids posing on the building door where they lived for years outside.La famille de Dorina et son mari posant sous la porte cochère où toute la famille a vécu plusieurs années. Dorina's family with Jane Bouvier in front of the school mural where the kids now go everyday, nearby the building door where they used to live for years. Now living in farther part of the city, the parents still wanted to let the kids in the same school to pursue the integration and also to keep the bond with the director and team of the school who took great care of the children. La famille de Dorina  avec Jane Bouvier devant la fresque du mur de l'école où sont scolarisés les enfants à deux pas de la porte cochère où ils ont vécu pendant des années. Aujourd'hui relogés très loin de l'école, les parents ont souhaité que leurs enfants  y restent pour y poursuivre leur intégration et par attachement pour l'équipe et a directrice qui a pris soin d'eux. Dorina's family in front of the school mural where the kids go everyday, nearby the building door where they used to live for years. Now living in farther part of the city, the parents still wanted to let the kids in the same school to pursue the integration and also to keep the bond with the director and team of the school who took great care of the children. La famille de Dorina devant la fresque du mur de l'école où sont scolarisés les enfants à deux pas de la porte cochère où ils ont vécu pendant des années. Aujourd'hui relogés très loin de l'école, les parents ont souhaité que leurs enfants  y restent pour y poursuivre leur intégration et par attachement pour l'équipe et a directrice qui a pris soin d'eux. Jane Bouvier taking a photo of Dorina's kids in front of the school where the kids go everyday, nearby the building door where they used to live for years. Now living in farther part of the ciyt, the parents still wanted to let the kids in the same school to pursue the integration and also to keep the bond with the director and team of the school who took great care of the children. Jane Bouvier photographiant les enfants de Dorina devant l'école où sont scolarisés les enfants à deux pas de la porte cochère où ils ont vécu pendant des années. Aujourd'hui relogés très loin de l'école, les parents ont souhaité que leurs enfants  y restent pour y poursuivre leur intégration et par attachement pour l'équipe et a directrice qui a pris soin d'eux. Jane Bouvier and Dorina talking in front of the school where the kids go everyday, nearby the building door where they used to live for years. Now living in farther part of the ciyt, the parents still wanted to let the kids in the same school to pursue the integration and also to keep the bond with the director and team of the school who took great care of the children. Jane Bouvier et Dorina parlant devant l'école où sont scolarisés les enfants à deux pas de la porte cochère où ils ont vécu pendant des années. Aujourd'hui relogés très loin de l'école, les parents ont souhaité que leurs enfants  y restent pour y poursuivre leur intégration et par attachement pour l'équipe et a directrice qui a pris soin d'eux. Jane Bouvier showing a photo to Dorina's daughter in front of the school where the kids go everyday, nearby the building door where they used to live for years. Now living in farther part of the ciyt, the parents still wanted to let the kids in the same school to pursue the integration and also to keep the bond with the director and team of the school who took great care of the children. Jane Bouvier montrant une photo à la fille de Dorina devant l'école où sont scolarisés les enfants à deux pas de la porte cochère où ils ont vécu pendant des années. Aujourd'hui relogés très loin de l'école, les parents ont souhaité que leurs enfants  y restent pour y poursuivre leur intégration et par attachement pour l'équipe et a directrice qui a pris soin d'eux. Jane Bouvier driving to a squat in Marseille. Her car is also her office and she talks, she makes lots of phone calls and looks everywhere in the street to see the Rom Families. Jane Bouvier au volant de sa voiture en route vers un Squat à Marseille. Sa voiture est son bureau où elle parle de son travail, téléphone et regarde dans les rues pour voir les familles de Roms. Jane Bouvier driving to a squat in Marseille. Her car is also her office and she talks, she makes lots of phone calls and looks everywhere in the street to see the Rom Families. Jane Bouvier au volant de sa voiture en route vers un Squat à Marseille. Sa voiture est son bureau où elle parle de son travail, téléphone et regarde dans les rues pour voir les familles de Roms. The Squat is a bit hidden behind a big fence and an alley of trees. Le squat est un peu à l'abri des regards derrière une grande barrière et une allée d'arbres. Father and son posing in a Squat in Marseille, former french army quarter. Père et fils posant dans leur pièce dans un squat à Marseille, ancienne carserne de L'armée française. Jane Bouvier, founder of the association L'école au Présent, working for one of the Rom Families in their private space of the Squat in Marseille. Jane Bouvier, fondatrie de l'école au Présent, réglant un problème pour l'une des familles Roms dans leur espace privé dans le squat  à Marseille. Little boy inside the family space in Marseille, former french army quarter.  Petit garçon dans le lieu de vie de sa famille, dans un squat à Marseille, ancienne carserne de L'armée française. Little boy with his mother and brother inside the family space,  in a squat in Marseille, former french army quarter. Petit garçon avec sa maman et son frère dans le lieu de vie de sa famille, dans un squat Marseille, ancienne carserne de L'armée française. Daily life in a squat in Marseille, former french army quarter. Scène de la vie quotidienne dans un squat à  Marseille, ancienne carserne de L'armée française. Man posing in front of his van in a squat in Marseille, former french army quarter.Homme posant devant son fourgon dans un  squat à Marseille, ancienne carserne de L'armée française. Jane Bouvier, founder of the association l'Ecole au présent taking an idendity picture of a man to help him out in his administrative tasks, outside  in a squat in Marseille, former french army quarter. Jane Bouvier, fondatrice de l'école au présent prenant la photo d'identité d'un homme pour l'aider dans ses démarches admnistratives, dans un squat à Marseille, ancienne carserne de l'armée française. Cabbages, outside the building of the squat in Marseille, former french army quarter. Provisions de choux, Squat à Marseille, ancienne carserne de L'armée française. Jane Bouvier, founder of the association l'Ecole au présent , solving problems on the phone, and members of a Rom family outside  in a Squat in Marseille, former french army quarter. Jane Bouvier, fondatrice de l'école au présent, résolvant un problème par téléphone,  et des membres d'une famille  Rom dehors dans un squat de Marseille, ancienne carserne de L'armée française. The twins back from school with their mum in a squat of Marseille, former french army quarter. Les jumeaux de retour de l'école avec leur maman dans un squat de Marseille, ancienne carserne de L'armée française. The young Denyssa, member of a Rom family, showing up outside, in a squat in Marseille, former french army quarter. La jeune Rom Denyssa rejoignant sa famile à l'extérieur, dans un squat à Marseille, ancienne carserne de L'armée française. The Rom Lovers outside  in a Squat in Marseille, former french army quarter.  Les amoureux Roms dans un squat de Marseille, ancienne carserne de L'armée française. The Rom Lovers outside  in a Squat in Marseille, former french army quarter.  Les amoureux Roms dans un squat de Marseille, ancienne carserne de L'armée française. Rom kisd in front of their private space inside a squat of Marseille, former french army quarter. The Rom family settled the handmade provisory home in a previous training room.  Enfants Roms devant leur habitation dans un squat à Marseille, ancienne carserne de L'armée française.  La famille a installé sa maison de fortune dans une ancienne salle de gym. Daily life inside a squat of Marseille, former french army quarter. Here the woman is the sister of the three older kids and the mother of the little girl she is holding. The Rom family settled the handmade provisory home in a previous training room.  Scène de la vie quotidienne dans un squat à Marseille, ancienne carserne de L'armée française. Ici, la femme adulte est la grande soeur des trois enfants les plus âgés et la maman de la petite fille qu'elle tient. La famille a installé sa maison de fortune dans une ancienne salle de gym. Daily life inside a squat of Marseille, former french army quarter. Here the kids are posing with Jane Bouvier. Scène de la vie quotidienne dans un squat de Marseille, ancienne carserne de L'armée française. Ici, les enfants posent avec Jane Bouvier. Daily life at another Rom family inside a squat of Marseille, former french army quarter. Dinner in preparation. Scène de la vie quotidienne chez une autre famille de Roms dans un squat de Marseille, ancienne carserne de L'armée française. Le dîner est en préparation. Grand-mother, mother and son proudly posing in their room inside a squat in Marseille, former french army quarter.  La grand-mère, la mère et le fils posant fièrement dans leur pièce dans un squat de Marseille, ancienne carserne de L'armée française. Grand-father, mother and son proudly posing in their room inside a squat in Marseille, former french army quarter.  Le grand-père, la mère et le fils posant dans leur pièce dans un squat de Marseille, ancienne carserne de L'armée française. The older son, back from school posing near Jane Bouvier, in their room inside a squat of Marseille, former french army quarter. Le fils aîné, de retour de l'école posant près de Jane Bouvier dans leur pièce dans un squat de Marseille, ancienne carserne de L'armée française. The older son, back from school posing in their room inside a squat of Marseille, former french army quarter. Le fils aîné, de retour de l'école posant dans leur pièce dans un squat de Marseille, ancienne carserne de L'armée française. Jane Bouviertaking a picture of the family outside a Squat of Marseille, former french army quarter.  Jane Bouvier photographiant la famille en repartant d'un squat de Marseille, ancienne carserne de L'armée française. Jane Bouvier leaving the family outside a squat of Marseille, former french army quarter.  Jane Bouvier, après avoir salué la famille dehors, quitte un squat de Marseille, ancienne carserne de L'armée française. 

– close –

Jane Bouvier et les familles Roms de Marseille

Jane Bouvier est la fondatrice de l'association L'Ecole au Présent, à Marseille où elle se bat depuis plusieurs années pour scolariser les enfants Roms, vivant avec leurs familles dans des conditions désastreuses et dangereuses, souvent conduits à changer d'endroits. D'abord seule, puis accompagnée au fil du temps par différents soutiens (fondations et donateurs), Jane Bouvier consacre toute son immense énergie à repérer les familles de Roms à la rue, gagner leur confiance, les suivre, les aider dans leurs démarches administratives et notamment les convaincre de scolariser leurs enfants, envers et contre tout, et surtout contre les idées reçues.

Les parents roms craignent la stigmatisation et le regard des autres pour leurs enfants, mais une fois leurs réticences passées, Jane Bouvier fait tout ce qu'elle peut, avec l'appui de plusieurs écoles pour ne pas les laisser tomber dans une mission qui semble impossible. Elle travaille dans sa voiture, ses oreillettes ou son téléphone vissés à l'oreille pour avancer avec eux dans le difficile parcours administratif ou parer aux urgences : expulsion, incendies, manque de chaussures, de vêtements...

J'ai passé une journée, le 28 novembre 2017, avec elle à la rencontre de plusieurs familles roms dans Marseille, dont les histoires de vie relèvent de destins héroïques. Pour autant, la force du clan, la fierté de leur origine et la joie de vivre des enfants les maintient soudés et préservent même une insouciance indispensable au quotidien.