View from the warehouse of Benoit Cosson, apiarist, March 19 2019, Daumazan sur Arize.  Vue du hangar de Benoit Cosson, apiculteur, Daumazan sur Arize, le 19 mars 2019. On this spring sunny day, Dalanda and Benoit are having a coffee outside the shed before going to the beehives nearby. En ce jour de printemps ensoleillé, Dalanda et Benoit prennent un café avant d'aller aux ruches non loin de là.  On a weekly basis, Benoit the apiarist picks up Dalanda in her CADA (Official Refugee Center in France) so that she can have a pleasant activity around the bees and honey. Benoit is a volunteer in the Collectif Montbrun helping migrants in France. Toutes les semaines, Benoit l'apiculteur passe prendre Dalanda à son Cada pour qu'elle puisse avoir une activité agréable en lien les abeilles et le miel. Benoit est bénévole dans le Collectif Montbrun pour l'accueil des migrants en France. On a weekly basis, Benoit the apiarist picks up Dalanda in her CADA (Official Refugee Center in France) so that she can have a pleasant activity around the bees and honey. Benoit is a volunteer in the Collectif Montbrun helping migrants in France. Toutes les semaines, Benoit l'apiculteur passe prendre Dalanda à son Cada pour qu'elle puisse avoir une activité agréable en lien les abeilles et le miel. Benoit est bénévole dans le Collectif Montbrun pour l'accueil des migrants en France. On a weekly basis, Benoit the apiarist picks up Dalanda in her CADA (Official Refugee Center in France) so that she can have a pleasant activity around the bees and honey. Benoit is a volunteer in the Collectif Montbrun helping migrants in France. Toutes les semaines, Benoit l'apiculteur passe prendre Dalanda à son Cada pour qu'elle puisse avoir une activité agréable en lien les abeilles et le miel. Benoit est bénévole dans le Collectif Montbrun pour l'accueil des migrants en France. Dalanda and Benoit are loading his vehicle to go the beehives. Daland and Benoit chargent le véhicule pour aller aux ruches. Dalanda laughing at a joke of Benoit in the beehives field. Dalanda rit à une plaisanterie de Benoît dans le pré aux ruches. Shared moments made of little and precise actions and simple discussions between the two. Moment partagés faits d'actions précises et minutieuses, mais aussi de simples échanges entre les deux. Shared moments made of little and precise actions and simple discussions between the two. Moment partagés faits d'actions précises et minutieuses, mais aussi de simples échanges entre les deux. Portrait of Dalanda, migrant , mother of five young children without the father, former asylum seeker in France for two years and having recently obtained an internation protection status, daughter of an apiarist in Guinée Conakry, Daumazan sur Arize, 9 avril 2019. Portrait de Dalanda, migrante, mère de cinq jeunes enfants sans père, demandeuse d'asile pendant deux ans, elle vient d'obtenir un statut de protection internationale, Daumazan sur Arize, 9 avril 2019. Shared moments made of little and precise actions and simple discussions between the two. Moment partagés faits d'actions précises et minutieuses, mais aussi de simples échanges entre les deux. Shared moments made of little and precise actions and simple discussions between the two. Moment partagés faits d'actions précises et minutieuses, mais aussi de simples échanges entre les deux. Shared moments made of little and precise actions and simple discussions between the two. Moment partagés faits d'actions précises et minutieuses, mais aussi de simples échanges entre les deux. About to start her new life in France by herself, Dalanda spending her last days in her bedroom shared with her youngest daughter,  in the center for the asylum seekers, where she lived with her kids amongs other families during two years. Sur le point de commencer une nouvelle vie en France toute seule, Dalanda dans sa chambre qu'elle partage avec sa plus jeune fille, au Cada, où elle a vécu deux ans avec ses enfants, avec d'autres familles. About to start her new life in France by herself, Dalanda spending her last days in her bedroom shared with her youngest daughter,  in the center for the asylum seekers, where she lived with her kids amongs other families during two years. Sur le point de commencer une nouvelle vie en France toute seule, Dalanda dans sa chambre qu'elle partage avec sa plus jeune fille, au Cada, où elle a vécu deux ans avec ses enfants, avec d'autres familles. About to start her new life in France by herself, Dalanda spending her last days in her bedroom shared with her youngest daughter,  in the center for the asylum seekers, where she lived with her kids amongs other families during two years. Sur le point de commencer une nouvelle vie en France toute seule, Dalanda dans sa chambre qu'elle partage avec sa plus jeune fille, au Cada, où elle a vécu deux ans avec ses enfants, avec d'autres familles. Dalanda wears her veil in her living room while her kids are still asleep on this saturday morning. On this beginning of summer, she need to reorganize by herself their new life : schools for the children, transportation, grocery shopping and managing to follow her mandatory french courses in Foix. So far, she can count on diverse fees allocated to the refugees with legal paper. Dalanda porte son voile dans son salon, tandis que ses enfants dorment encore ce samedi matin. En ce début d'été, elle doit réorganiser toute leur vie : écoles pour la rentrée, transports, courses de nourriture, se débrouiller pour suivre ses cours de français obligatoires avant de pouvoir prétendre à chercher du travail. Jusque là, elle pourra compter sur l'aide financière accordée à son nouveau statut de protection subsidiaire. This is where she studies her mandatory french courses. Dalanda has followed patiently all the procedures, helped by the various associations around the CADA. Yet, she is more lonely than ever now, since she obtained the papers. She will be able to talk twice a year to a social worker. Up to her to find new associations to accompany her administrative procedures or complete her needs (food, clothes, transportation), such as Secours Populaire, Croix Rouge for instance. 
C'est l'endroit où elle étudie ses cours obligatoires de français. Dalanda a suivi patiemment toutes les procédures, souvent difficiles à comprendre, aidée par diverses associations gravitant autour du Cada. Depuis qu'elle a obtenu son statut de réfugiée, elle est plus seule que jamais. Elle pourra faire le point deux fois par ans avec une assistante sociale. A elle de se mettre en relation avec d'autres associations qui pourront l'accompagner dans ses démarches ou compléter ses besoins (nourritures, vêtements, transports), telles que le Secours Populaires ou La Croix Rouge par exemple. Dalanda and her daughter will go from Foix to Pamiers in the only Hallal store available. When she was living in the Cada at Le Fossat, she also used to go to this store with the associations transportation. Today, it is more complicated because they live far from Foix train station and the store in Pamiers is in the outskirts of the city. It could be almost more simple to go to Toulouse to another Hallal store, but so expensive for them. 
Dalanda et sa fille vont aller de Foix à Pamiers dans le seul magasin Hallal du coin. Quand elle vivait au Cada du Fossat, elle pouvait s'y rendre grâce aux transports des associations. Aujourd'hui c'est plus compliqué, car elles habitent loin de la gare de Foix et le magasin Hallal de Pamiers se trouve en périphérie de la ville. Techniquement, il serait presque plus simple d'aller à Toulouse, mais beaucoup plus cher et beaucoup plus chronophage. Dalanda and her daughter will go from Foix to Pamiers in the only Hallal store available. When she was living in the Cada at Le Fossat, she also used to go to this store with the associations transportation. Today, it is more complicated because they live far from Foix train station and the store in Pamiers is in the outskirts of the city. It could be almost more simple to go to Toulouse to another Hallal store, but so expensive for them. 
Dalanda et sa fille vont aller de Foix à Pamiers dans le seul magasin Hallal du coin. Quand elle vivait au Cada du Fossat, elle pouvait s'y rendre grâce aux transports des associations. Aujourd'hui c'est plus compliqué, car elles habitent loin de la gare de Foix et le magasin Hallal de Pamiers se trouve en périphérie de la ville. Techniquement, il serait presque plus simple d'aller à Toulouse, mais beaucoup plus cher et beaucoup plus chronophage. View of the Foix castle on the hill over the old city, separated by the river from the main road joining Toulouse and Pyrénées Mountains. Vue du Château de Foix sur la colline donnant sur la vieux centre historique de Foix, depuis l'axe routier reliant Toulouse au Pyrénées, séparé par la rivière. View of the Instep building on the main road, in front of the historical center of the city where Dalanda takes her french courses. Vue du bâtiment de l'Instep, sur la route principale, en face du vieux centre historique de foix, où elle prend ses cours de français. Dalanda who has obtained her refugee status, has the obligation to attend french courses, supported by the State in an organism called INSTEP, in Foix, three days a week. Dalanda, qui a obtenu son statut de réfugié, est dans l'obligation de suivre des cours de français, payés par l'état et donnés par l'INSTEP à Foix, trois jours par semaine. Dalanda who has obtained an international protection status, has the obligation to attend french courses, supported by the State in an organism called INSTEP, in Foix, three days a week. Dalanda, qui a obtenu un statut de protection subsidiaire, est dans l'obligation de suivre des cours de français, payés par l'état et donnés par l'INSTEP à Foix, trois jours par semaine. Dalanda who has obtained her refugee status, has the obligation to attend french courses, supported by the State in an organism called INSTEP, in Foix, three days a week. Dalanda, qui a obtenu son statut de réfugié, est dans l'obligation de suivre des cours de français, payés par l'état et donnés par l'INSTEP à Foix, trois jours par semaine. Dalanda who has obtained her refugee status, has the obligation to attend french courses, supported by the State in an organism called INSTEP, in Foix, three days a week. Dalanda, qui a obtenu son statut de réfugié, est dans l'obligation de suivre des cours de français, payés par l'état et donnés par l'INSTEP à Foix, trois jours par semaine. Dalanda who has obtained an international protection status, has the obligation to attend french courses, supported by the State in an organism called INSTEP, in Foix, three days a week. Dalanda, qui a obtenu un statut de protection subsidiaire, est dans l'obligation de suivre des cours de français, payés par l'état et donnés par l'INSTEP à Foix, trois jours par semaine. 
 — 
index

Sur les routes de Dalanda

infos 

View from the warehouse of Benoit Cosson, apiarist, March 19 2019, Daumazan sur Arize.  Vue du hangar de Benoit Cosson, apiculteur, Daumazan sur Arize, le 19 mars 2019. On this spring sunny day, Dalanda and Benoit are having a coffee outside the shed before going to the beehives nearby. En ce jour de printemps ensoleillé, Dalanda et Benoit prennent un café avant d'aller aux ruches non loin de là.  On a weekly basis, Benoit the apiarist picks up Dalanda in her CADA (Official Refugee Center in France) so that she can have a pleasant activity around the bees and honey. Benoit is a volunteer in the Collectif Montbrun helping migrants in France. Toutes les semaines, Benoit l'apiculteur passe prendre Dalanda à son Cada pour qu'elle puisse avoir une activité agréable en lien les abeilles et le miel. Benoit est bénévole dans le Collectif Montbrun pour l'accueil des migrants en France. On a weekly basis, Benoit the apiarist picks up Dalanda in her CADA (Official Refugee Center in France) so that she can have a pleasant activity around the bees and honey. Benoit is a volunteer in the Collectif Montbrun helping migrants in France. Toutes les semaines, Benoit l'apiculteur passe prendre Dalanda à son Cada pour qu'elle puisse avoir une activité agréable en lien les abeilles et le miel. Benoit est bénévole dans le Collectif Montbrun pour l'accueil des migrants en France. On a weekly basis, Benoit the apiarist picks up Dalanda in her CADA (Official Refugee Center in France) so that she can have a pleasant activity around the bees and honey. Benoit is a volunteer in the Collectif Montbrun helping migrants in France. Toutes les semaines, Benoit l'apiculteur passe prendre Dalanda à son Cada pour qu'elle puisse avoir une activité agréable en lien les abeilles et le miel. Benoit est bénévole dans le Collectif Montbrun pour l'accueil des migrants en France. Dalanda and Benoit are loading his vehicle to go the beehives. Daland and Benoit chargent le véhicule pour aller aux ruches. Dalanda laughing at a joke of Benoit in the beehives field. Dalanda rit à une plaisanterie de Benoît dans le pré aux ruches. Shared moments made of little and precise actions and simple discussions between the two. Moment partagés faits d'actions précises et minutieuses, mais aussi de simples échanges entre les deux. Shared moments made of little and precise actions and simple discussions between the two. Moment partagés faits d'actions précises et minutieuses, mais aussi de simples échanges entre les deux. Portrait of Dalanda, migrant , mother of five young children without the father, former asylum seeker in France for two years and having recently obtained an internation protection status, daughter of an apiarist in Guinée Conakry, Daumazan sur Arize, 9 avril 2019. Portrait de Dalanda, migrante, mère de cinq jeunes enfants sans père, demandeuse d'asile pendant deux ans, elle vient d'obtenir un statut de protection internationale, Daumazan sur Arize, 9 avril 2019. Shared moments made of little and precise actions and simple discussions between the two. Moment partagés faits d'actions précises et minutieuses, mais aussi de simples échanges entre les deux. Shared moments made of little and precise actions and simple discussions between the two. Moment partagés faits d'actions précises et minutieuses, mais aussi de simples échanges entre les deux. Shared moments made of little and precise actions and simple discussions between the two. Moment partagés faits d'actions précises et minutieuses, mais aussi de simples échanges entre les deux. About to start her new life in France by herself, Dalanda spending her last days in her bedroom shared with her youngest daughter,  in the center for the asylum seekers, where she lived with her kids amongs other families during two years. Sur le point de commencer une nouvelle vie en France toute seule, Dalanda dans sa chambre qu'elle partage avec sa plus jeune fille, au Cada, où elle a vécu deux ans avec ses enfants, avec d'autres familles. About to start her new life in France by herself, Dalanda spending her last days in her bedroom shared with her youngest daughter,  in the center for the asylum seekers, where she lived with her kids amongs other families during two years. Sur le point de commencer une nouvelle vie en France toute seule, Dalanda dans sa chambre qu'elle partage avec sa plus jeune fille, au Cada, où elle a vécu deux ans avec ses enfants, avec d'autres familles. About to start her new life in France by herself, Dalanda spending her last days in her bedroom shared with her youngest daughter,  in the center for the asylum seekers, where she lived with her kids amongs other families during two years. Sur le point de commencer une nouvelle vie en France toute seule, Dalanda dans sa chambre qu'elle partage avec sa plus jeune fille, au Cada, où elle a vécu deux ans avec ses enfants, avec d'autres familles. Dalanda wears her veil in her living room while her kids are still asleep on this saturday morning. On this beginning of summer, she need to reorganize by herself their new life : schools for the children, transportation, grocery shopping and managing to follow her mandatory french courses in Foix. So far, she can count on diverse fees allocated to the refugees with legal paper. Dalanda porte son voile dans son salon, tandis que ses enfants dorment encore ce samedi matin. En ce début d'été, elle doit réorganiser toute leur vie : écoles pour la rentrée, transports, courses de nourriture, se débrouiller pour suivre ses cours de français obligatoires avant de pouvoir prétendre à chercher du travail. Jusque là, elle pourra compter sur l'aide financière accordée à son nouveau statut de protection subsidiaire. This is where she studies her mandatory french courses. Dalanda has followed patiently all the procedures, helped by the various associations around the CADA. Yet, she is more lonely than ever now, since she obtained the papers. She will be able to talk twice a year to a social worker. Up to her to find new associations to accompany her administrative procedures or complete her needs (food, clothes, transportation), such as Secours Populaire, Croix Rouge for instance. 
C'est l'endroit où elle étudie ses cours obligatoires de français. Dalanda a suivi patiemment toutes les procédures, souvent difficiles à comprendre, aidée par diverses associations gravitant autour du Cada. Depuis qu'elle a obtenu son statut de réfugiée, elle est plus seule que jamais. Elle pourra faire le point deux fois par ans avec une assistante sociale. A elle de se mettre en relation avec d'autres associations qui pourront l'accompagner dans ses démarches ou compléter ses besoins (nourritures, vêtements, transports), telles que le Secours Populaires ou La Croix Rouge par exemple. Dalanda and her daughter will go from Foix to Pamiers in the only Hallal store available. When she was living in the Cada at Le Fossat, she also used to go to this store with the associations transportation. Today, it is more complicated because they live far from Foix train station and the store in Pamiers is in the outskirts of the city. It could be almost more simple to go to Toulouse to another Hallal store, but so expensive for them. 
Dalanda et sa fille vont aller de Foix à Pamiers dans le seul magasin Hallal du coin. Quand elle vivait au Cada du Fossat, elle pouvait s'y rendre grâce aux transports des associations. Aujourd'hui c'est plus compliqué, car elles habitent loin de la gare de Foix et le magasin Hallal de Pamiers se trouve en périphérie de la ville. Techniquement, il serait presque plus simple d'aller à Toulouse, mais beaucoup plus cher et beaucoup plus chronophage. Dalanda and her daughter will go from Foix to Pamiers in the only Hallal store available. When she was living in the Cada at Le Fossat, she also used to go to this store with the associations transportation. Today, it is more complicated because they live far from Foix train station and the store in Pamiers is in the outskirts of the city. It could be almost more simple to go to Toulouse to another Hallal store, but so expensive for them. 
Dalanda et sa fille vont aller de Foix à Pamiers dans le seul magasin Hallal du coin. Quand elle vivait au Cada du Fossat, elle pouvait s'y rendre grâce aux transports des associations. Aujourd'hui c'est plus compliqué, car elles habitent loin de la gare de Foix et le magasin Hallal de Pamiers se trouve en périphérie de la ville. Techniquement, il serait presque plus simple d'aller à Toulouse, mais beaucoup plus cher et beaucoup plus chronophage. View of the Foix castle on the hill over the old city, separated by the river from the main road joining Toulouse and Pyrénées Mountains. Vue du Château de Foix sur la colline donnant sur la vieux centre historique de Foix, depuis l'axe routier reliant Toulouse au Pyrénées, séparé par la rivière. View of the Instep building on the main road, in front of the historical center of the city where Dalanda takes her french courses. Vue du bâtiment de l'Instep, sur la route principale, en face du vieux centre historique de foix, où elle prend ses cours de français. Dalanda who has obtained her refugee status, has the obligation to attend french courses, supported by the State in an organism called INSTEP, in Foix, three days a week. Dalanda, qui a obtenu son statut de réfugié, est dans l'obligation de suivre des cours de français, payés par l'état et donnés par l'INSTEP à Foix, trois jours par semaine. Dalanda who has obtained an international protection status, has the obligation to attend french courses, supported by the State in an organism called INSTEP, in Foix, three days a week. Dalanda, qui a obtenu un statut de protection subsidiaire, est dans l'obligation de suivre des cours de français, payés par l'état et donnés par l'INSTEP à Foix, trois jours par semaine. Dalanda who has obtained her refugee status, has the obligation to attend french courses, supported by the State in an organism called INSTEP, in Foix, three days a week. Dalanda, qui a obtenu son statut de réfugié, est dans l'obligation de suivre des cours de français, payés par l'état et donnés par l'INSTEP à Foix, trois jours par semaine. Dalanda who has obtained her refugee status, has the obligation to attend french courses, supported by the State in an organism called INSTEP, in Foix, three days a week. Dalanda, qui a obtenu son statut de réfugié, est dans l'obligation de suivre des cours de français, payés par l'état et donnés par l'INSTEP à Foix, trois jours par semaine. Dalanda who has obtained an international protection status, has the obligation to attend french courses, supported by the State in an organism called INSTEP, in Foix, three days a week. Dalanda, qui a obtenu un statut de protection subsidiaire, est dans l'obligation de suivre des cours de français, payés par l'état et donnés par l'INSTEP à Foix, trois jours par semaine. 

– close –

Sur les routes de Dalanda

SUR LES ROUTES DE DALANDA : LE PARCOURS D'UNE RÉFUGIÉE EN ARIÈGE

J'ai rencontré Dalanda Conté grâce à Benoît Cosson, un jeune apiculteur bio à Daumazan-sur-Arize, en Ariège. Dalanda était demandeuse d'asile depuis deux ans lorsque je l'ai vue pour la première fois et vivait à l'antenne du Centre d'Accueil pour Demandeur d'Asile (CADA) de Carla-Bayle, au Fossat. Elle vient de Guinée Conakry et a traversé des moments vraiment difficiles, seule avec ses cinq enfants avant d'atteindre l'Espagne, puis la France où elle atterrit finalement en Ariège.

Alors que la France s'est engagée à recevoir 10 000 réfugiés de plus en octobre 2019 et que l'Etat en appelle à nouveau aux maires pour reloger durablement cette population, les enjeux ruraux actuels se caractérisent par l'affirmation de la solidarité et l'engagement écologique, profitables à tous.

Cette série, parmi d'autres en cours, est le résultat d'un dialogue autour des dynamiques migratoires en Ariege en collaboration avec deux chercheurs du projet de recherche CAMIGRI, Christophe Imbert et William Berthomière. Depuis février 2019, je sillonne les routes d'Ariège entre Pamiers, Foix et Saint-Girons, entre les vallées de la Lèze, de l'Arize et de la Garonne. Je documente, à travers des portraits et des récits visuels, le parcours de vie de nouveaux arrivants en famille ou en communauté, venus d'un lointain ailleurs.